Germain crucifie l’ASM !

Après une rencontre à rebondissements, l’Olympique de Marseille s’impose finalement face à l’AS Monaco sur la pelouse du stade Louis II (3-2). Grâce à cette victoire, les olympiens se relancent et prennent trois points très importants pour la suite de la saison. Les Monégasques, eux, s’enfoncent doucement mais sûrement dans la crise.

Respectivement 13e et 14e, l’AS Monaco et l’Olympique de Marseille se retrouvaient ce dimanche soir à Louis II pour le choc de cette quatrième journée du championnat de France de Ligue 1, avec un objectif commun. Se relancer après un début de saison poussif.

Si le début de rencontre est relativement équilibré, l’OM profite rapidement de l’apathie Monégasque pour prendre le jeu à son compte en principauté. A l’image d’un Kostantinos Mitroglou très actif, les hommes de Rudi Garcia sont dominateurs et se créent même quelques occasions par l’intermédiaire de leur attaquant grec…qui finit par trouver le chemin des filets de la tête en toute fin de première période, sur un très bon centre signé Dimitri Payet. A la pause, l’Olympique de Marseille mène logiquement (0-1).

Au retour des vestiaires, les joueurs de Leonardo Jardim ne tardent pas à réagir, après un premier acte manqué. Ainsi, il ne faut que trois petites minutes à Yuri Tielemans pour égaliser, suite à une grossière erreur défensive d’Adil Rami (53e). Dans la foulée de cette égalisation méritée, Radamel Falcao offre l’avantage aux asémistes d’une frappe puissante à bout portant, imparable pour Pelé, le gardien phocéen (53e). On pense alors que Marseille a laissé passer sa chance de glaner de précieux points dans ce choc de la 4e journée. Mais un homme va changer la physionomie de cette deuxième période. Il s’appelle Florian Thauvin. Entrée en jeu à la 62e minute, l’attaquant marseillais se met rapidement en évidence avec une première frappe non cadrée (64e). Il faut finalement attendre la 74e minute pour voir l’ancien bastiais conclure un beau mouvement collectif d’un tir du gauche en première intention qui ne laisse aucune chance à Bénaglio.

Le terme de ce match ô combien spectaculaire approche et le partage des points semble inéluctable. Mais Valère Germain, idéalement servi par Florian Thauvin sur corner, prend le dessus au premier poteau et adresse une tête au ras du montant droit du portier monégasque, qui ne peut que constater les dégâts. Malmené durant une bonne partie de la deuxième mi-temps, l’OM aura finalement réussi à arracher une surprenante et précieuse victoire sur la pelouse d’un sérieux prétendant au podium. De son côté, Monaco s’enlise de plus en plus dans la crise et risque de vivre une trêve internationale bien morose.

Nicolas Castagnet

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.