Warning: "continue" targeting switch is equivalent to "break". Did you mean to use "continue 2"? in /datas/vol2/w4a149589/var/www/passion-sport.fr/htdocs/wp-includes/pomo/plural-forms.php on line 210
Toronto Raptors : si près, si loin... - Passion Sport

Toronto Raptors : si près, si loin…

Battus d’un petit point par Portland cette nuit (111-112), les Toronto Raptors connaissent un début de saison pour le moins compliqué. Les champions NBA 2019 semblent désormais bien loin… 

13 juin 2019. Au terme de six rencontres intenses, les Toronto Raptors s’adjugent le premier titre NBA de l’histoire pour une équipe non-américaine en dominant les Golden State Warriors de Stephen Curry (114 – 110). Emmenés par un Kawhi Leonard nommé MVP des finales et un Pascal Siakam à 17 points de moyenne sur l’ensemble de la saison, les hommes de Nick Nurse entrent ainsi dans l’histoire de la grande ligue. Un an et demi plus tard, le champion NBA 2019 n’est plus que l’ombre de lui-même. Difficile alors d’imaginer les Raptors réitérer leur exploit de 2019, ni même d’accéder aux playoffs de la conférence Est.

Nouvelle défaite sur le fil, face à Portland

Cette nuit, Toronto accueillait Portland pour une rencontre à enjeux. Alors que la franchise Canadienne a très mal débuté cette nouvelle saison, une victoire face aux Blazers aurait pu lui permettre de rebondir afin d’envisager des jours meilleurs. Malheureusement pour les Raptors, quand rien ne va, rien ne va. Dominateur au score pendant la quasi-totalité de la rencontre, Toronto a une nouvelle fois craqué en fin de match, comme la veille contre les Warriors (111-112). Une nouvelle désillusion qui enfonce encore un peu plus les Toronto Raptors, eux qui occupent désormais une piteuse 14e place et affichent un terrible bilan de huit défaites pour seulement deux petites victoires depuis le début de la saison.

Pascal Siakam, une nouvelle fois malheureux

Considéré il y a quelques mois à peine comme l’un des principaux leaders des Raptors, Pascal Siakam est se montre à l’image de sa franchise. Volontaire et malchanceux. Si le Camerounais a réalisé une belle prestation d’ensemble face aux Blazers (22 points, 10 passes décisives et 13 rebonds), il n’a pour autant pas réussi à faire gagner son équipe, à l’image d’un dernier tir manqué dans les ultimes secondes de la partie. Le deuxième en deux matchs avec celui déjà tenté lors de la rencontre précédente, face aux Warriors. Si le bilan des Raptors n’est évidemment pas le seul fait du manque de réussite du Camerounais, une chose est sûre : Toronto aura besoin de lui pour redresser la barre cette saison et espérer accrocher les playoffs, qui semblent pour le moment bien loin…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.