Vingt ans après, les Bleus à nouveau sur le toit du monde !

L’équipe de France est CHAMPIONNE DU MONDE !!! Au terme d’une finale folle ce dimanche à Moscou, les bleus ont battu la Croatie (4-2). Après le premier titre acquis en 1998, les hommes de Didier Deschamps entrent dans la légende du football français en accrochant une seconde étoile sur le maillot floqué du coq. HISTORIQUE !

Certes, cette finale ne fut pas la plus belle de l’histoire de la Coupe du Monde et l’équipe de France s’est amusée à nous faire peur. Mais ces bleus façonnés par Didier Deschamps ont su conquérir le coeur de 66 millions de Français qui, hier soir, ont fêté dignement l’obtention d’une deuxième étoile tant désirée depuis vingt ans et acquise dans la douleur, face à une équipe Croate accrocheuse et valeureuse.

Les Bleus, rois de l’efficacité

Deux ans après sa défaite en finale de l’Euro 2016 face au Portugal au Stade de France, la France avait l’occasion de faire oublier ce triste épisode de son histoire en remportant un second sacre mondial après celui de 1998. Pour l’occasion, les hommes de Didier Deschamps comptaient bien faire preuve de pragmatisme et d’efficacité afin de s’éviter une nouvelle désillusion si près du but. Ainsi, si le début de partie fut difficile, la faute à un collectif Croate solide et déterminé à faire vaciller l’édifice bleu dès les premières minutes, les coéquipiers d’Hugo Lloris ont su convertir leurs rares apparitions dans le camp de l’équipe au damier en buts. Après l’ouverture du score du pauvre Mandzukic contre son camp à la suite d’un coup-franc parfaitement bien tiré par Antoine Griezmann (18e), les tricolores ont une nouvelle fois fait preuve d’opportunisme à la 38e minute lorsque Griezmann, encore lui, a transformé un pénalty validé par la VAR pour une main de Périsic dans sa surface (2-1).

Deux éclairs de génie, puis l’orage

Peu séduisants durant le premier acte, les bleus ont réussi à se mettre rapidement à l’abri au retour des vestiaires grâce à un magnifique plat du pied signé Paul Pogba (59e). Le Mancunien, très critiqué depuis plusieurs mois maintenant pour son niveau de jeu jugé décevant par de nombreux supporters et observateurs, a marqué de son empreinte cette finale. Tout comme un certain Kylian Mbappé. A 19 ans seulement, la nouvelle star du football français a lui aussi crevé l’écran durant ce mondial et l’a conclu de fort belle manière en inscrivant le quatrième et dernier but de la soirée pour l’équipe de France d’une belle frappe croisée (4-1, 64e).

L’affaire semblait entendue, mais une grosse bourde d’Hugo Lloris devant Mandzukic nous a fait craindre le pire (4-2, 68e). Qu’importe le scénario, la victoire est au rendez-vous et avec elle la deuxième étoile. Celle de tout un collectif, des gardiens de buts aux attaquants en passant par le staff et Didier Deschamps qui, plus que jamais, a marqué, marque et marquera encore l’histoire de son sport.

Nicolas Castagnet

 

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.